Maville.com  par  Ouest-France
Info
Répétition générale avant les fêtes historiques de Vannes: les photos

Répétition générale avant les fêtes historiques de Vannes: les photos

L’ultime répétition, avant les fêtes des 13 et 14 juillet 2018, s’est déroulée ce dimanche, en fin de journée. Sous l’œil du metteur en scène, tous les costumes ont été passés en revue. Et le moindre détail scruté.

Il est intraitable, Jean-Philippe Breton, le directeur artistique et metteur en scène des fêtes médiévales de Vannes. Sympathique, bonhomme, mais intraitable. Et dimanche, bien calé sur son trône pliant, le roi des festivités a passé en revue ses troupes ; ces bénévoles qui défileront, en fin de semaine, dans les rues de la cité, en costume royal ou vannetais.

Ils seront un peu plus de 400, les 13 et 14 juillet, mais ils étaient deux fois moins nombreux dans la cour du collège Jules-Simon, pour cette répétition générale. « Il va y avoir de l’engueulade dans l’air, prévient Jean-Philippe Breton. Je n’aurai pas vérifié le costume ! »

Car, au-delà du défilé, cet ultime rendez-vous est d’abord l’occasion pour le fondateur des fêtes, d’inspecter tout le monde. « Ce n’est pas un carnaval, ce sont des fêtes historiques », rappelle d’ailleurs son complice, Louis Guillerme, responsable du costumier. Lui s’est « chargé d’habiller les figurants », avec des costumes loués, notamment, dans la région de Chambord, ou confectionnés par des petites mains qui ont travaillé d’arrache-pied. « Le metteur en scène dit si ça convient ou pas, poursuit Louis Guillerme. Il faut garder la qualité, faire la chasse aux anachronismes. »« C’est toujours moi qui ai le dernier mot », livre, en aparté, le roi des festivités. Parce que, mine de rien, « c’est (sa) réputation qui se joue ». Flatteur avec les jolies parures de ces dames (« Vous brillez de mille feux »), inflexible avec l’apparat des hommes (« La montre ! ») et attaché au bien paraître « C’est quoi ces chaussures ? Vous êtes bien dedans, mais c’est ce qui se voit qui est important ! »L’idée, c’est de se rapprocher, au plus près, des habits que l’on portait en 1644, lors de la visite de la reine Henriette consort d’Angleterre. « Le but commun, c’est que le costume ait de la gueule », insiste Jean-Philippe Breton. Qui joue, gentiment, de son pouvoir, depuis son trône de camping. Sympathique, mais intraitable. « Ils n’en font qu’à leur tête, on n’a pas d’illusions, observe-t-il, mais ça leur fout la trouille. »

Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Vannes

Aujourd'hui sur maville

Photos préférées info

  • 1 photo diaporama info dans mon jardin

    Dans mon jardin

  • photo diaporama info dans le jardin

    Dans le jardin

  • 1 photo diaporama info ça !! c'est la cerise sur le gâteau !

    ça !! c'est la cerise sur le gâteau !

  • 5 photo diaporama info bergeronnette dans le jardin

    Bergeronnette dans le jardin

  • 1 photo diaporama info dans le jardin

    Dans le jardin

Galerie photos info

Suivez-nous !

suivez-nous sur twitter !
Retour en haut